Ma vie selon... moi !

09 avril 2015

La malédiction du coiffeur

(Initialement, j'avais écrit comme titre "La malédiction du coiffeur, le retour...", mais je me suis subtilement rappelée que je n'avais jamais écrit avant là-dessus, alors pour paraître moins idiote, j'ai effacé "le retour...".)

(J'ai failli commencer par "Alors voilà", mais je ne peux me résoudre à emprunter ce joli début à cet exceptionnel médecin...)

(Oui désolée, aujourd'hui j'ai la parenthèsite aiguë mais promis je me soigne !)

Originale

Crédit photo : voir lien en bas

Donc. La dernière fois que j'ai été chez la coiffeuse pour moi, pas pour les petits, ça remonte à un moment. A la louche, deux ans. Je ne suis pas une assidue du coiffeur, pas une motivée de la brosse ronde et encore moins une accro aux produits de cosmétique chevelue. J'aime m'amuser parfois avec mes cheveux, comme les chignonner ou les tresser, mais voilà quoi. En plus, je suis de celles qui jouent au yoyo avec leurs cheveux : un coup je les laisse pousser jusqu'à plus de souffle (ça donne une tignasse filasse, fourchue et qui peine durement à atteindre le bas de mes épaules), un coup je les fais couper très courts, j'envoie tout balader et je ressors avec un kilo de moins. C'est une des raisons qui font de moi une cliente infidèle, forcément.

Mais la raison principale qui me rend infidèle et me fais changer de coiffeur comme de coupe, c'est l'incapacité de ressortir de chez eux avec une réelle satisfaction. Attention, je me suis pas mal soignée, j'ai essayé de comprendre et mis toute mon empathie sur la table, cet article m'a encore aidée il y a quelques temps et je me suis beaucoup basée dessus pour ce dernier rendez-vous qui s'est produit hier... malheureusement, malgré une discussion qui me semblait arriver à ce que je souhaitais, malgré mon gros effort à faire confiance en la bienveillance de ces coiffeuses, je suis ressortie de là, vraiment dépitée. En fait non, il faut préciser (parce que je vous vois déjà bondir avec des "mais pourquoi tu n'as pas réagi tout de suite ?!?"), je suis ressortie toute heureuse et puis quand les artifices sont tombés, bardaff.....

J'avais envie de colorer légèrement mes cheveux avec l'arrivée du soleil, j'explique mes craintes et réticences de débutante, mon besoin de voir un peu de couleurs mais pas de changer complètement de couleurs, etc. Sur la palette, elle me montre une mèche, et m'assure qu'il s'agit de ma couleur mais avec plus de reflets dorés, ce qui permettra à ma chevelure de bien briller, etc. Sur la mèche, ça me semble nickel. Dans le salon, sous éclairage artificiel, idem, ça a l'air sympa.

Mes cheveux avaient vraiment besoin d'être coupés, mais je voulais me forcer à garder ma longueur, durement acquise et ne pas succomber à mes travers et ressortir les cheveux courts. Je commence à discuter dégradé dans les cheveux, pas juste devant mais un peu partout, et en gardant une petite longueur de base pour que je puisse les attacher au besoin. Ça me semblait facile, et j'ai déjà eu ce type de coupe que je trouve sympa quand on a le cheveu super fin et filasse et sans mouvement et sans rien grand chose pour se mettre en valeur tout seul... Les premiers livres donnés pour m'inspirer ne présentent que les dernières coupes courtes tendance, les coiffures asymétriques surtout. Ça m'amuse de me dire qu'elle me donne des idées de coupe courte alors que je demande le contraire, je ne m'offusque pas (je suis une cliente gentille la plupart du temps :D), et je magasine tranquillement, mais en me demandant quand même dans un coin de mon esprit si elle s'est rendue compte qu'elle n'avait pas répondu à mon attente mais soit. Elle s'en rend compte après quelques minutes et me propose un 3e livre avec coupes longues. Chouette. Sauf que 90% des coupes étaient bouclées, bien bouclées, alors qu'on avait préalablement décidé ensemble que je n'irai pas vers du bouclé, mon cheveu n'étant vraiment pas adapté. Et dommage pour moi, la seule coupe "dégradée" cheveux raides qui me plaît, n'est apparemment pas possible pour mon cheveu non plus, because fin, filasse, blabla.  Donc, on entame la coupe avec cette idée de dégradé, mais assez floue finalement, et un peu mal à l'aise, je dis à la coiffeuse que je me décide vraiment pour ça mais que je lui fais confiance pour ajuster au mieux selon mon cheveu (qui n'a pas l'air d'être le plus sympa des cheveux du monde...).

J'aurais dû probablement me méfier de la façon dont elle coupait, sur le fait qu'elle ne coupait finalement pas beaucoup et usait un peu trop de son ciseau à effiler. J'aurais dû me méfier de la proposition de brushing façon boucles et de l'insistance sur ma couleur qui était vraiment MA-GNI-FI-QUE. Et je me dis qu'elles y croyaient vraiment peut-être. Le fait est qu'une fois le brushing "tombé" (chez moi, environ 1 ou 2h.....), je me suis retrouvée avec une chevelure informe, faite de "plateaux". Après mes lavage et séchage habituels, en laissant tomber mes cheveux naturellement, j'avais un côté plus court de 5-6 cm, sans forme, comme une grosse masse de cheveux et aucun dégradé visible. La couleur ? Finalement à la lumière du jour, j'avais un ton plus foncé que ma couleur naturelle et aucun reflet, donc un bel effet casque qui me durcissait le visage. Je n'ai pas fait de photos hier, mais grosso modo, ma coiffure ressemblait un peu à cette demoiselle.

Le lendemain, n'en pouvant déjà plus, je suis retournée chez un autre coiffeur, en fait ils sont deux, et j'ai rencontré de vrais pros. Je ressors de là avec [ENFIN] un vrai dégradé et une couleur, proche de la mienne mais avec de vrais beaux reflets acajou cuivré, et enfin [peut-être] réconciliée avec les salons....

(Oui, oui, je vous entends là-bas au loin, me demandant si je suis retourner taper du poing chez l'autre coiffeuse ! Et bien non, je l'avoue, je ne suis pas retournée me fâcher, et sans vraiment trop de honte, d'abord parce que la personne proche de moi, qui m'a conseillée, semble s'y plaire à 200% (j'imagine qu'elles maîtrisent bien les coiffures asymétriques et que le classique ne doit plus trop rentrer dans le cursus des nouveaux élèves....).

Et puis surtout, parce qu'auparavant, TOUTES mes dernières expériences de salon de coiffure se résumaient à ça :
- me faire embobiner puis coiffée,
- puis encore bien embobinée par un brushing qui semble super et une façon de montrer l'arrière qui met en valeur
- puis découvrir la réalité de la situation une fois mes cheveux coiffés par moi-même, relavés, etc.
- retourner taper du poing, me faire rembourser ou recoiffer.

Et tout ça, bin ça pompe une énergie énorme, d'autant que ça ne porte finalement pas ses fruits, car j'ai testé à plusieurs reprises certains salons, me disant qu'on a droit à l'erreur, qu'on s'est mal compris, que j'ai dû mal expliquer mes besoins, mes envies, etc., mais qu'au final, je revis la même situation et je tombe sur des personnes ne se remettant pas en question. Mon énergie a donc été perdue.

Oh my god ça existe vraiment une nuque rasée ????

Je ne vous ai pas raconté la fois où j'ai voulu un carré plongeant, genre très plongeant, limite "manga", et que je suis ressortie avec une espèce de carré informe et sans réel plongeant. Que j'y suis retournée trois jours d'affilée me faire coiffer gratos pour réparer le truc et que je me heurtais à une coiffeuse qui tenait mordicus qu'elle ne pouvait pas aller au-delà de mon implantation (qui commence, comme toutes ou presque, au bas de nuque, apparemment, l'idée de raser ma nuque était inimaginable...), que ma demande était impossible, et qui s'obstinait à me couper comme un espèce de carré "dégradé", l'arrière finissant par ressembler à un arrière de coupe courte garçonne et qu'elle m'entourloupait en mettant son miroir du haut vers le bas pour donner le change ?

J'arrête là, car rien que d'y penser, j'ai encore les poils qui se hérissent et la mâchoire qui fait GRRRR ;-)

 

 

Allez pour terminer mon "moment pleurnicheries", je vous file un petit article bien sympa que j'ai lu en cherchant des infos sur les coupes ratées : Comment rattraper une coupe ratée

Et puis, ooooh une coupine de coupe de cheveux ratées ;-)

Et surtout, parce qu'ils le valent bien, le salon génial qui a rattrapé magnifiquement le coup ;-)

Louasse CoiffureSans

Posté par Saphaëlle à 08:00 - A vous ! [2] - Permalien [#]
Tags :


Bookmark and Share

Commentaires

    coiffeur

    Coucou, tu me fias bien rire avec cet article. Rassures toi tu n’e pas la seule à ressortir insatisfaite de chez un coiffeur ; Mois cela m’arrive toutes les fois que j’y vais.
    Leur meilleure excuse » oui mais vous comprenez, vos cheveux sont trop fins, ou alors il faut les désépaissir ». la meilleure c’était il y a pas longtemps avec ma couleur. Une fois rincée je ressors avec les racines presque blondes alors que j’ai fait une couleur châtain foncé. La coiffeuse » oui mais ce sont vos cheveux blancs qui ont mal réagis » la bonne excuse ! Du coup elle m’a refait une couleur aussitôt, et deux heures de plus de perdues. 4 heures chez le coiffeur pour une simple couleur. Inutile de te dire que j’étais passablement en colère.
    Mais le plus drôle, c’est que lorsque je me suis relavée les cheveux trois jours après, mes cheveux avaient l’air tout crêpés. Ils n’ont pas appréciés les deux couleurs successives. Moralité je les aie coupés courts, et là ils commencent à devenir potable au bout de deux mois. Maintenant c’est mon chéri qui me fait mes couleurs et sans ammoniaque et là tout va bien.
    Les coiffeurs ne savent pas faire comme on leur demande, ils suivent leur idée et c’est tout.
    Conclusion : plus de coiffeur !
    Bisous

    Posté par marmotte341, 10 avril 2015 à 15:26
  • coucou

    Coucou, j'espère que tu vas bien? je viens te souhaiter un bon Premier Mai, remplis de muguets? Et de soleil. Bisous
    marie

    Posté par marmotte341, 01 mai 2015 à 10:35

Poster un commentaire