Ma vie selon... moi !

28 février 2014

...Entre leurs mains...

Mercredi soir, j'ai eu la chance merveilleuse d'assister à l'avant-première belge du documentaire Entre leurs mains, au cinéma Aventure de Bruxelles. Je parle de chance, car j'ai suivi le projet régulièrement, partagé autour de moi et virtuellement les informations, mais je n'ai pas pu y participer comme je l'aurais tant aimé, les finances étant complètement misérables à cette période là. J'ai par contre d'adorables amies, dont l'une a pensé à moi et m'a offert les places. J'étais alors d'autant plus touchée d'être présente.

 

Entre leurs mains, c'est...

Entre-leurs-mains

Entre leurs mains raconte le travail, l'accompagnement, le savoir-faire et savoir-être de ces personnes qui ont choisi d'être sage-femme. Mais ce documentaire a aussi la vocation de faire réfléchir, d'ouvrir son regard à l'accouchement physiologique, à ce que recherchent de plus en plus de femmes, de montrer qu'on est loin de l'archaïsme asséné régulièrement par les opposants. Il vient aussi taper ses poings, montrer le combat de ces sages-femmes pour valoriser leur métier, les problèmes d'assurances, la véritable chasse aux sorcières qui en découle....

C'est vrai que du fond de ma Belgique, quand j'en touche un mot, on ne sait pas, on ne connait pas, et il n'y a que les personnes informées, celles qui sont déjà dans le mouvement qui savent de quoi je parle. Autour de moi, les gens s'étonnent quand je leur dis que les sages-femmes françaises sont devenues illégales, les gens hallucinent quand je leur parle d'assurance à 20.000 euros par an. On me prend même parfois pour une allumée. Mais c'est pourtant la vérité.... L'état français ne peut pas se permettre d'éradiquer l'accouchement à domicile, même s'il ne souhaite au fond que de mettre toutes les femmes à l'hôpital. Alors rendre les assurances inaccessibles, inabordables, c'est un superbe moyen détourné d'y arriver...

Nous ne sommes pas très loin derrière mais nous avons encore la chance d'avoir quelques sages-femmes libéral(e)s qui pratiquent les AAD, nous connaissons des maisons de naissance, bon il n'y en pas des masses, mais en comparaison de taille, on en a quand même ! Et puis de plus en plus de lieux, plateaux techniques, pôles physiologiques (je pense à ma jolie maternité des dix lunes ♥). En France, actuellement de nombreux départements n'ont plus de sages-femmes pratiquant l'accouchement à domicile, des départements ont fermé les petits mater pour regrouper le tout sous de grosses structures, qualifiées régulièrement d'usines à bébé. Pas de maisons de naissance, peu de plateaux techniques. L'on est face au pays de la charte des droits de l'homme et une femme ne peut même pas accoucher sereinement et comme elle le sent.Grande

Entre-leurs-mains6

Je ne rentrerai pas ici complètement dans un article consacré à l'accouchement à domicile, mais j'avais vraiment envie d'écrire un petit mot aussi sur ce film. J'ai été bouleversée en le regardant, bouleversée par la justesse des images, le choix des musiques, des sons, par l'intimité respectueuse, j'ai été touchée de partager ces moments de miracle de la vie. J'ai été émue, de bonheur, parfois de colère, je rugis intérieurement quand l'une explique son mal-être de se sentir "paria", j'ai eu envie de me soulever, de les accompagner dans leur campagne pour les femmes, pour une naissance respectueuse. Bref, ce film fut touchant, très juste, respectueux et honnête.

J'ai été particulièrement touchée de découvrir "en vrai" Sidonie et Jacqueline. Sur le forum où je modère, des femmes sont passées "entre leurs mains", j'ai lue bon nombre de récits où en substance, on sait que c'est l'une d'entre elles. Je cotoie, même si virtuellement, je soutiens, j'écoute et conseille des femmes qui ont vécu ces beaux instants en leur compagnie. J'étais là, devant elles, gonflée d'humilité, j'ai hésité et puis je suis finalement allée les remercier de ce qu'elles font pour ces femmes, de ce qu'elles sont...

Entre leurs mains sera projeté à partir du 12 mars au cinéma Aventure, Galerie du Centre, à Bruxelles, et dans de nombreux endroits en France. En ce qui concerne le cinéma Aventure, il s'agira d'une projection sur base du nombre de personnes, donc tant qu'il y aura des gens pour le visionner, il continuera à être projeté. Parlez-en autour de vous, faites vivre ce film !!!

 

Posté par Saphaëlle à 08:00 - A vous ! [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Bookmark and Share

Commentaires

    Bonjour, je suis très heureuse de te lire. Comment vas tu? Et tes stages comment ça marche ça avance?.
    Concernant ton article, je suis bien d'accord avec toi, il faut que les S F se défendent c'est elles qui font tout le boulot. je vais te raconter mon histoire: j'ai eu trois enfants, les deux premiers c'est une sage femme très connue sur Avignon qui m'a accouché une femme formidable d'humanité et de compétence. Pour le dernier j'ai du prendre un toubib, homme gynéco car j'ai eu des problèmes je risquais de le perdre. Donc pour l’accouchement j'avais donc gardé le gynéco pour m'accoucher. IL faisait partie aussi de la clinique ou la S F était. je l'en avais informé. Donc le moment venu j'arrive à la clinique, c'est elle qui me réceptionne, m'installe. Mes contractions durent trop longtemps, je la fais appeller et demande qu'elle me fasse une piqure pour activer. Elle me répond qu'elle ne peut rien faire puisque c'est mon gynéco qui doit m'accoucher, sinon elle sera sanctionnée. Elle en était désolé.
    mais après deux heures de souffrance , je lui ai dit que si elle ne faisait rien je partais à l’hôpital. Elle à cédé et m'a accouché.
    Le gynéco qui était injoignable est arrivé quand mon fisl était déjà né.
    Inutile de te dire que je lui ai fait un sacré sermon et l'ai menacé s'il en tenait rigueur à la S F. Un sacré C... ce gynéco. Depuis je ne veux plus d'hommes toubib.
    c'est vrai que j'ai un sale caractère mais ça a fonctionné.
    Alors je suis de tout cœur avec ces femmes qui font le boulot des gynécos qui se contentent d 'arriver au dernier moment. je parle pour des accouchements naturels.
    je vais faire suivre ta vidéo.
    BOnne journée. A plus de te lire.
    Marie

    Posté par marie, 01 mars 2014 à 08:41
  • Merci de ton témoignage !!!

    Posté par Saphaëlle, 28 mars 2014 à 11:57

Poster un commentaire